Accéder au contenu principal

QUAND LA POINTE DES CHÂTEAUX NOUS PARLE !

                             QUAND LA POINTE DES CHÂTEAUX NOUS PARLE !




Rencontre Exceptionnelle
Avec les Citoyens de Pointe des Châteaux
Hier soir 13/05/2016.


Vendredi 13 Mai 2016, comme un gong, pour toujours résonnera dans les madrépores de Pointe des Châteaux.

AMBITION GUADELOUPE est allée à la rencontre des citoyens et a malheureusement fait le triste constat qu’elle dénonçait déjà,  depuis les dernières élections Régionales.

En effet, notre population est parfaitement consciente, et elle nous fait  d’emblée, remarquer non sans gravité,  que la situation se dégrade chaque jour davantage dans notre Pays. Chacun à tour de rôle, est capable de parler d’un proche ou d’un ami au chômage qui perd espoir et qui sombre définitivement. L’ambiance est lourde, pesante, et nous ressentons les trémolos dans la voix des intervenants.
Ce qui change d’hier, est l’écœurement d’aujourd’hui. Trop c’est trop !
Quel aveu d’impuissance !
Les gens en ont marre de cette descente aux enfers où le Politique ne semble plus être en mesure de contrôler quoi que ce soit !
Cela est inadmissible et le Citoyen ne l’accepte pas, ne l’accepte plus ! Lorsque les politiciens demandent à la population de voter pour eux, c’est qu’a priori, ils sont capables, et qu’ils prennent l’engagement solennel du changement et de l’amélioration des conditions de vie des populations. Or, nombreux sont ceux, qui béatement, affirment et réaffirment ne pas être en mesure de bonifier l’existant. 
On se retrouve souvent à faire un choix qui se situe entre la peste et le choléra.
Cette contradiction devient intolérable, elle est un non argument total par rapport à la misère qui s’étend sur nos populations.

AMBITION GUADELOUPE est d’accord sur cette vision qui consiste à rejeter catégoriquement l’argument du « non-faire » par une soi-disant impossibilité de mise en action.
Si la Politique ne peut plus rien changer, alors il va falloir très clairement dire aux gens comment faire et par quel saint ils vont devoir passer pour rectifier leur quotidien.
La boutade n’a jamais été une solution, pire, elle est une anti solution, laissant s’envenimer davantage l’état général de l’archipel pour finir par engendrer l’irréversible catastrophe.

Les Poncastaings nous ont écoutés et ils nous ont entendus. Nous les avons aussi écoutés et nous les avons entendus. Nous avons ressenti leur souffrance et leur état de saturation, face à un combat qui s’éternise. Nous avons réceptionné ce « cri » de la Jeunesse que l’on ne voit pas, que l’on n’écoute pas, et qu’elle hurle à gorge déployée dans un désert social obstinément hostile et insensible.

Nous n’avons pas de baguette magique, mais nous prônons avec force, détermination et conviction les actions que nous mettrons en œuvre pour changer le devenir de la Guadeloupe.
Nous n’avons ni maître ni chapelle, et notre Parti Politique est « La Guadeloupe ».   Ainsi, nous défendons le progrès de notre territoire avec toutes les bonnes volontés et toutes les solutions républicaines et démocratiques.

L’espoir est en train de renaître, nous passerons de commune en commune, de quartier en quartier, nous irons de morne en morne et s’il le faut même, de case en case, afin d’élever le niveau de conscience des Guadeloupéens.
Nous n’accepterons pas, nous n’accepterons jamais  l’immobilisme et la déchéance de nous-mêmes. Nous refusons catégoriquement de faire partie de ces artisans  du suicide collectif programmé de notre Pays.

AMBITION GUADELOUPE est le véritable Avenir de cet Archipel car il est  le seul Parti libre de ses pensées, pour défendre les intérêts majeurs de nos compatriotes en  toute conscience et objectivité.

Merci encore à tous les habitants de Pointe des Châteaux d’avoir été là,  pour faire grandir notre cercle des engagés pour la reconstruction de la Guadeloupe.  Le combat continue.

Bernard LECLAIRE

Président Ambition Guadeloupe. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

POUR GUY HAMOT

POUR GUY HAMOT  



  Pour Guy Hamot


Attristé et consterné d'apprendre le décès de notre ami et parent Guy Hamot. Courage à toute la famille - il s'agit-là d'un deuil à l'échelle de l'île et que chacun se pose la question de sa responsabilité au sujet de l'éducation de sa progéniture ? Il serait temps que le miroir de la conscience puisse s'imposer face à certains visages ! BL.
Si vous saviez !
Voilà que le Pays S’invite aussi A la cuvée du diable !
Ton âme partie à la « valtowi » Ton histoire jetée Aux orties pilées Des sacrifices sataniques Ton avenir liquéfié Dans une mare de sang Du lugubre et Du pathologique collectif !
Au nom de celui Qui était De celui Qui est Et De celui qui Toujours sera …
Soyez donc maudits Jusqu’à La septième génération Pour avoir souillé Marie la Galante Marie la Gracieuse Marie la mère-Afrique des Caraïbes
Mon île, île monde Mon île, île hostie universelle
N’avez-vous jamais lu Camille Rousseau Guy Tirolien Alain Vérin Max Ripon Eloi Chasselas Jacques Portécop Ou vot…

Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !

                              Lettre Ouverte à Maryse ETZOL ! 



                         Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !
Aurions-nous le droit d’adopter la posture des trois singes ?
Mon souhait le plus grand serait que l’on s’attaque d’abord au désenclavement de cette île, en réclamant à l’Etat d’établir une   « continuité territoriale » tangible par la mise en place d’un réseau aérien adapté ainsi qu’un projet maritime digne de ce nom, pour faciliter tous déplacements.
Comment parler de développement touristique sans cette mobilité évidente et indispensable ?
Pourquoi ne pas parler d’Internationalisation de l’Aéroport des Basses ?
Pourquoi ne pas envisager la double opportunité pour le Port de Folle-Anse en réaménageant sa structure certes, à vocation sucrière mais aussi touristique, afin de recevoir à quai les paquebots de croisières. (1 ou 2€ par passager pour la Commune).
Pourquoi ne pas poursuivre l’aménagement du Port de Grand-Bourg et sortir de cet enrochement définitif ? Le jour o…

Le créole est-il une langue en exil ? L'exemple de Marie-Galante" !

Le, 27/10/2013

À l'occasion de la JOURNÉE INTERNATIONALE DU CRÉOLE, dimanche 27 octobre, « Tous créoles » présente une conférence de Bernard Leclaire sur le thème :
"Le créole est-il une langue en exil dans son propre chez soi ? L'exemple de Marie-Galante" !
        Rendez-vousà la distillerie Trois-Rivières (Sainte-Luce, Martinique).

                                                   ***
"Le créole est-il une langue en exil dans son propre chez soi ?     Non… ! L'exemple de Marie-Galante" !

Avant de commencer cette intervention, je dois vous avouer que je l’aborde  dans l’esprit d’un échange fraternel, d’autant plus que lorsque je suis en Martinique je me sens chez moi. Avant d’aller plus loin néanmoins, permettez-moi de remercier les organisateurs de cette manifestation. D’abord « Tous Créoles » qui fait un travail remarquable et remarqué sur notre « créolitude » ainsi que mon Éditeur, Monsieur Jean Benoît Desnel, qui, dès nos premières rencontres, a cru…