Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2013

11000 000€, RIEN QUE CELA !

 11000 000€, RIEN QUE CELA !
Elle est belle notre chère Guadeloupe, le SIAEAG qui doit 11 000 000€ à la Générale des Eaux Guadeloupe ! N'est-ce pas cette Structure qui, très récemment organisait des soirées à prix exorbitants dans un faste écœurant, invitant gracieusement de surcroît toute la Caraïbe ?
De sérieuses menaces de coupures  sont alors proférées par le créancier suite à l’ultimatum du règlement lancé ! Je pensais que sa raison d’être était la qualité de l’eau. Comme d’habitude chez nous, on ne trouvera aucun  responsable, a fortiori de pouvoir dénicher le vrai coupable ! Ou alors, l’instruction du dossier prendra quinze ans, à un point tel, que les protagonistes n’y seront plus ! Le pays de la culpabilité fantomatique et de l’oubli commode et confortable !  Encore une affaire classée comme bien d’autres !
VEOLIA devrait très probablement reprendre le bébé, annonçant d’ores et déjà une augmentation de 57% dès les premières factures pour tous les consommateurs !
Les Gérants…

AVIS AU FUTUR MAIRE DE GRAND- BOURG !

AVIS  AU FUTUR MAIRE DE GRAND- BOURG !
Grand-Bourg Ma ville Mais qu’ont-ils fait de toi ?


      Bien plus qu'un simple exercice comptable, il faut que nos hommes politiques fassent preuve de plus d'imagination pour trouver des solutions porteuses et efficientes. Marie-Galante ne peut pas et ne doit pas vivre en vase clos dans un monde où les frontières s'abolissent de plus en plus, où les moyens de communications les plus sophistiqués dominent  et conditionnent l’existence de tout un chacun...
Une vraie politique doit pouvoir proposer aux Marie Galantais un avenir qui tienne compte de la conjoncture mondiale. Le "génocide par substitution" auquel on assiste depuis quelque temps est effrayant. Mais aussi très révélateur. Il permet de mettre en lumière une problématique vitale à l’intérieure de laquelle doit s’inscrire un vrai PROJET politique.
La question qui sous-tend cette problématique : Comment se fait-il que d'autres sont prêts à tout sacrifier pour investir à…

Article écrit en Août 1990 : "Marie-Galante la gracieusement sinistrée" - Il y a 23 ans !

J'ai écrit cet article en Août 1990 à la demande de Monsieur Harry Selbonne qui était responsable du Bulletin de la ville de Grand-Bourg à cette époque. Il y a 23 ans et 90% des points relevés dans cette réflexion, alors que je n'avais que 31 ans, sont toujours et encore des furoncles purulents de la honte posés sur le front de ce Pays Marie-Galante. Il faudra bien un jour parler du bilan ! 







Article paru dans le Bulletin N° 4 de GRAND-BOURG  - Août 1990 -

MARIE-GALANTE LA GRACIEUSE …MENT SINISTREE ! Effectuant une visite rapide ou prolongée sur « l’île aux Cent Moulins », tout un chacun animé d’un minimum d’objectivité pense de suite que Marie-Galante peut se développer dans le sens le plus large du terme car elle détient contrairement aux autres îles voisines : le potentiel du quasiment vierge.
Pourtant le bilan est et reste depuis belle lurette l’immortalisation du gouffre, le statut quo et l’immuabilité. Il faudrait  face à l’irréversible échéance de 1993  un grand dessein, un g…

FISCALITÉ - FISCALITÉ - FISCALITÉ !

Il n’existera pas de relance économique sans une fiscalité réactive et adéquate !



Il n’existera pas de relance économique sans une fiscalité réactive et adéquate !

Il est très intéressant que la Région puisse aider les salariés sans rémunération aucune depuis  sept mois ! J'approuve à deux mains ! Mais, il serait plus intelligent de mettre d’urgence en place un « partenariat »  tripartite entre la Communauté des Communes de M/G - les Collectivités majeures et l'Etat pour pérenniser la structure !
Les gens veulent surtout travailler et non mendigoter ! C'est une question de dignité ! Marie-Galante est descendue en dessous de la barre des 10000 habitants or ce pays comptabilisait dans les années 50 plus de 30000 ! Cherchons l’erreur ou les erreurs ? Courage !
Comment voulez-vous relancer l’économie de cette île sans revoir le levier fiscal ? Comment voulez-vous ramener du monde pour y vivre sans revoir la fiscalité ? Comment voulez-vous asseoir et développer le tourisme sans …

Le créole est-il une langue en exil ? L'exemple de Marie-Galante" !

Le, 27/10/2013

À l'occasion de la JOURNÉE INTERNATIONALE DU CRÉOLE, dimanche 27 octobre, « Tous créoles » présente une conférence de Bernard Leclaire sur le thème :
"Le créole est-il une langue en exil dans son propre chez soi ? L'exemple de Marie-Galante" !
        Rendez-vousà la distillerie Trois-Rivières (Sainte-Luce, Martinique).

                                                   ***
"Le créole est-il une langue en exil dans son propre chez soi ?     Non… ! L'exemple de Marie-Galante" !

Avant de commencer cette intervention, je dois vous avouer que je l’aborde  dans l’esprit d’un échange fraternel, d’autant plus que lorsque je suis en Martinique je me sens chez moi. Avant d’aller plus loin néanmoins, permettez-moi de remercier les organisateurs de cette manifestation. D’abord « Tous Créoles » qui fait un travail remarquable et remarqué sur notre « créolitude » ainsi que mon Éditeur, Monsieur Jean Benoît Desnel, qui, dès nos premières rencontres, a cru…