mardi 20 septembre 2016

POUR GUY HAMOT - LUI SOUHAITANT UN RAPIDE RÉTABLISSEMENT !


POUR GUY HAMOT - LUI SOUHAITANT UN RAPIDE RÉTABLISSEMENT ! 




  Pour Guy Hamot.
Bon rétablissement.

Attristé et consterné d'apprendre le décès de notre ami et parent
Guy Hamot.
Courage à toute la famille - il s'agit-là d'un deuil à l'échelle de l'île et que chacun se pose la question de sa responsabilité au sujet de l'éducation de sa progéniture ?
Il serait temps que le miroir de la conscience puisse s'imposer face à certains visages !
BL.

Si vous saviez !

Voilà que le Pays
S’invite aussi
A la cuvée du diable !

Ton âme partie à la « valtowi »
Ton histoire jetée
Aux orties pilées
Des sacrifices sataniques
Ton avenir liquéfié
Dans une mare de sang
Du lugubre et
Du pathologique collectif !

Au nom de celui
Qui était
De celui
Qui est
Et
De celui qui
Toujours sera …

Soyez donc maudits
Jusqu’à
La septième génération
Pour avoir souillé
Marie la Galante
Marie la Gracieuse
Marie la mère-Afrique des Caraïbes

Mon île, île monde
Mon île, île hostie universelle

N’avez-vous jamais lu
Camille Rousseau
Guy Tirolien
Alain Vérin
Max Ripon
Eloi Chasselas
Jacques Portécop
Ou votre serviteur lui-même
Et, bien d’autres encore… ?

Tous fils
De cette terre matricielle
Qui ont puisé leur plume
Et
Leur amour
Dans la sève de son cœur
De son être
De sa sueur
Pour faire
Entendre sa voix Monde

Des pluies de flammes
S’abattront sur le front
De vos abominations
De vos sacrilèges
Et
De vos perversions
Profanateurs commandés
Vous l’êtes
Et vous le resterez
Par delà la géhenne

Mais
Le Pays retrouvé
Ma terre mère ressuscitée
Sera un jour
 À jamais lavée
De vos excréments
Méphistophéliques !

Le maillet du Maître
Retentira de part le cercle
Pour définitivement
Contenir les fils de l’apostasie !

Alors
Le ciel en un bleu-divin
Nous  conviera à la table
Des nuages pour une très grande fête
Une immense fête
Pour célébrer l’anéantissement
De toutes
Les violences ici-bas !

Grand-Bourg le, 20/09/2016





dimanche 11 septembre 2016

L'ÎLE HOSTIE !

L'ÎLE HOSTIE !




L’île hostie !

Île rempart
Île bouclier
Île du dernier arbre
Île du dernier homme
Onze septembre au onze septembre
Pas de consonance 
Mais quinze années d’obscurantisme
Et
L’interrogation persiste …
Tel un index  vers le ciel
Qu’est-il advenu de l’Homme ?
Ouf …
La  douceur naissante marie-galantaise
Un soleil premier
Un souffle de genèse
Une île effluve cosmique
Comme une hostie universelle
Consacrée
Pour une réappropriation de l’humain
Attestée des mots magiques
D’un certain  Edouard du Tout-Monde
Le grand Charles, poète des Poètes
Lui-même
M’avouait pensif
Ce matin
Son plus grand  regret
De n’avoir pas connu l’île
Pour y vivre avec Jeanne
Mais
Dès lors  son âme s’y trouve
Car
Cette terre est  Temple des Poètes
Dernier regard
Subtil vortex
Des érudits et des extralucides
Ils y sont tous
Là, assis à la table
De tout entendement
Sachons alors les écouter
Les comprendre
Et les voir  …
Ils sont déjà demain !...
Mon île  un signe de croix
Contre la néantisation du Monde.

Grand-Bourg 11 septembre 2016

dimanche 19 juin 2016

A MON PÈRE

                                                                          A MON PÈRE



A mon Père

D'où tu es
Tu sais
Que nous ne nous sommes
Jamais quittés
Que l'invisible est invincible
Dans la quête des Immortalités
Et que jamais
Nous ne fûmes
Pour définitivement Être
Être…
Être sans paraître
Être sans disparaître
Être sans démettre
Par une âme
« Trans-lucidifiée »
Mais omniprésente  
Dans toute la sérénité
Des éternités
Désormais… retrouvées !   



B L. (19/06/16).



lundi 16 mai 2016

QUAND LA POINTE DES CHÂTEAUX NOUS PARLE !

                             QUAND LA POINTE DES CHÂTEAUX NOUS PARLE !




Rencontre Exceptionnelle
Avec les Citoyens de Pointe des Châteaux
Hier soir 13/05/2016.


Vendredi 13 Mai 2016, comme un gong, pour toujours résonnera dans les madrépores de Pointe des Châteaux.

AMBITION GUADELOUPE est allée à la rencontre des citoyens et a malheureusement fait le triste constat qu’elle dénonçait déjà,  depuis les dernières élections Régionales.

En effet, notre population est parfaitement consciente, et elle nous fait  d’emblée, remarquer non sans gravité,  que la situation se dégrade chaque jour davantage dans notre Pays. Chacun à tour de rôle, est capable de parler d’un proche ou d’un ami au chômage qui perd espoir et qui sombre définitivement. L’ambiance est lourde, pesante, et nous ressentons les trémolos dans la voix des intervenants.
Ce qui change d’hier, est l’écœurement d’aujourd’hui. Trop c’est trop !
Quel aveu d’impuissance !
Les gens en ont marre de cette descente aux enfers où le Politique ne semble plus être en mesure de contrôler quoi que ce soit !
Cela est inadmissible et le Citoyen ne l’accepte pas, ne l’accepte plus ! Lorsque les politiciens demandent à la population de voter pour eux, c’est qu’a priori, ils sont capables, et qu’ils prennent l’engagement solennel du changement et de l’amélioration des conditions de vie des populations. Or, nombreux sont ceux, qui béatement, affirment et réaffirment ne pas être en mesure de bonifier l’existant. 
On se retrouve souvent à faire un choix qui se situe entre la peste et le choléra.
Cette contradiction devient intolérable, elle est un non argument total par rapport à la misère qui s’étend sur nos populations.

AMBITION GUADELOUPE est d’accord sur cette vision qui consiste à rejeter catégoriquement l’argument du « non-faire » par une soi-disant impossibilité de mise en action.
Si la Politique ne peut plus rien changer, alors il va falloir très clairement dire aux gens comment faire et par quel saint ils vont devoir passer pour rectifier leur quotidien.
La boutade n’a jamais été une solution, pire, elle est une anti solution, laissant s’envenimer davantage l’état général de l’archipel pour finir par engendrer l’irréversible catastrophe.

Les Poncastaings nous ont écoutés et ils nous ont entendus. Nous les avons aussi écoutés et nous les avons entendus. Nous avons ressenti leur souffrance et leur état de saturation, face à un combat qui s’éternise. Nous avons réceptionné ce « cri » de la Jeunesse que l’on ne voit pas, que l’on n’écoute pas, et qu’elle hurle à gorge déployée dans un désert social obstinément hostile et insensible.

Nous n’avons pas de baguette magique, mais nous prônons avec force, détermination et conviction les actions que nous mettrons en œuvre pour changer le devenir de la Guadeloupe.
Nous n’avons ni maître ni chapelle, et notre Parti Politique est « La Guadeloupe ».   Ainsi, nous défendons le progrès de notre territoire avec toutes les bonnes volontés et toutes les solutions républicaines et démocratiques.

L’espoir est en train de renaître, nous passerons de commune en commune, de quartier en quartier, nous irons de morne en morne et s’il le faut même, de case en case, afin d’élever le niveau de conscience des Guadeloupéens.
Nous n’accepterons pas, nous n’accepterons jamais  l’immobilisme et la déchéance de nous-mêmes. Nous refusons catégoriquement de faire partie de ces artisans  du suicide collectif programmé de notre Pays.

AMBITION GUADELOUPE est le véritable Avenir de cet Archipel car il est  le seul Parti libre de ses pensées, pour défendre les intérêts majeurs de nos compatriotes en  toute conscience et objectivité.

Merci encore à tous les habitants de Pointe des Châteaux d’avoir été là,  pour faire grandir notre cercle des engagés pour la reconstruction de la Guadeloupe.  Le combat continue.

Bernard LECLAIRE

Président Ambition Guadeloupe. 

lundi 9 mai 2016

AMBITION GUADELOUPE - En toute solidarité avec le BTP Et le Peuple Guadeloupéen !

     AMBITION  GUADELOUPE
En toute solidarité avec le BTP

  Et le Peuple Guadeloupéen !

                                                                                 M/G le, 07/05/2016
     AMBITION  GUADELOUPE
En toute solidarité avec le BTP
  Et le Peuple Guadeloupéen !

Lors des Elections Régionales de Décembre 2015, AMBITION GUADELOUPE n’a eu de cesse d’alerter le Peuple Guadeloupéen, et  les Autorités compétentes, sur l’extrême fragilité et l’effritement programmé du tissu économique du Pays.
Nous avons mené une campagne basée sur la vérité et l’objectivité ! Nous avons toujours dit que le Guadeloupéen doit voir, savoir et comprendre ce qui se passe.
Au-delà des mots, ce que nous disions et ce que nous dénoncions, rentrait dans une oreille et ressortait de l’autre.
 Aujourd’hui force est de constater, que la chienlit s’installe à nos portes. Et voilà que les socioprofessionnels veulent se faire entendre aussi, et mieux encore, ils veulent que l’on apporte enfin des solutions à cette situation on ne peut plus calamiteuse et insupportable dans laquelle se trouve la Guadeloupe.
AMBITION GUADELOUPE comprend le mouvement de protestation manifesté par le monde du BTP. La gangrène s’est étalée au niveau des DOM, la Guyane, la Martinique, la Réunion et la Guadeloupe sont face à un mur au pied duquel, on verra bien qui seront les porteurs de solution ?
Cette situation n’a que trop duré, en ces temps ô combien difficile, où l’on scande à la face de tout le monde qu’il n’y a pas, qu’il n’y a plus d’argent !
Que remarquons-nous ?
Les PDG des grandes entreprises multiplient par deux, par trois leurs rémunérations. Ils bénéficient de toutes espèces de retraites dites « chapeaux » et de primes de départ, se payant même le luxe de retrouver du travail dans des firmes où ils gagnent encore davantage, alors que d’autres, sont sans-emploi, parfois même croupissent dans le chômage de longue durée.
Le CAC 40 n’a jamais été aussi riche, et les Banques n’ont jamais autant fait dans la spéculation.
Le Gouvernement veut passer en force par le 49.3 pour imposer la loi El Khomri, laquelle loi dans son essence de simplification du Code du Travail souhaite au contraire, simplifier le turn-over anarchique dans les Entreprises. Le salarié ne sera plus qu’une quille à la merci du jeu du patron !
Le monde du sport de haut niveau n’arrête pas d’insulter et de ridiculiser, par son richissime opulence l’indigence de toute une catégorie sociale qui s’enferme dans les bidonvilles et les ghettos.
 L’Etat ferait bien de réquisitionner certaines recettes des grands Matchs  de foot  afin de renflouer la dette nationale et de lever les verrous de la croissance.
Quand nous pensons que c’est un gouvernement de gauche qui a le plus privatisé dans les années quatre-vingt. L’Etat n’est plus propriétaire de rien, et les quelques actions qui lui restent, ne lui permettent plus  le moindre poids.
Les impôts, nos impôts financent le budget de fonctionnement des gouvernements. La décentralisation puis la création récente du découpage de la France en grandes zones de partage sous forme d’agglomérations surdimensionnées … toute cette réorganisation est faite pour abuser les électeurs !
L’Etat ne sera plus responsable de rien puisque nos élus directs le seront tous à sa place ! Pour cause de mauvaise gestion l’Etat français va simplement se laver les mains, n’étant pas, n’étant plus un interlocuteur  pour quoi que ce soit.
Cette vague de privatisations a affaibli l’image et la capacité économique des gouvernements successifs, d’où cette oligarchie de la finance qui s’est installée à mesure que la tutelle étatique se désengageait de cette possibilité de réactivité.
On ne nous le dit pas encore, mais il faut le savoir, l’Etat français est en train de réfléchir à un moyen de privatisation totale de l’Education Nationale. Ce projet serait en gestation depuis cinq ans !
 Pour quelles raisons croyez-vous que l’on met autant d’argent dans l’école de la deuxième chance et dans les structures parallèles touchant à la formation en générale ? Dans les années à venir, prenons garde que l’école ne soit  entièrement privatisée !
Il n’y a plus de rêve et le citoyen se sent largué, abandonné !
Jusqu’où irons-nous encore ? Qu’attend ce monde pour enfin comprendre que la spéculation n’a que trop durée et qu’il est  temps d’ouvrir les yeux du bon sens avant l’explosion. A ce rythme-là, on finira par se dire que l’explosion est peut-être le résultat escompté, attendu ?
AMBITION GUADELOUPE, bien avant tout le monde, encore une fois, dès sa constitution, il y a deux ans, après  s’être penchée sur l’état de déliquescence la Guadeloupe et du monde, avait prédit l’affaiblissement moral des partis politiques.
Notre vision résolument moderne se veut de partager et d’ajuster toutes les solutions et les réflexions républicaines et démocratiques de nature à favoriser l’amélioration de  la vie des citoyens.
Plus aucun parti n’est détenteur d’une idéologie suffisamment forte et intègre pour oser montrer le chemin. Dès lors, qu’il n’y a plus ni droite ni gauche, nous sommes forcés de faire avec la droite et avec la gauche. Dans cette nouvelle philosophie du faire, un élément semble capital : la dimension citoyenne alors prend toute sa grandeur et toute sa place.
Permettez-nous de sourire lorsque nous entendons aujourd’hui NKM dire qu’elle ne serait ni de droite et ni de gauche. Il en est de même pour RAMA YADE. L’actuel Ministre de l’économie E. MACRON lance un mouvement (En Marche), à résonance citoyenne, rassemblant des gens de droite et de gauche. Jacques Attali, illustre penseur français trouve obsolète l’idée d’un parti politique fondée sur une vision restrictive, en dehors des extrêmes.
Quand Edgar Morin parle de la pensée complexe et du choc des civilisations, il n’entrevoit pas la guérison du monde par la Politique, mais, par un sursaut citoyen bien au-delà des clivages politiques, raciaux et religieux.
L’actuel Président français, F. Hollande, ancien Secrétaire Général du Parti Socialiste, mène-t-il une politique de gauche en France ?
Lorsque nous voyons des réactions citoyennes spontanées comme Nuits Debout, faisant appel au bon sens de la discussion pour entendre et comprendre l’existant… On peut se dire, qu’il y a quelque chose de nouveau qui prend forme dans l’air.
Alexandre Jardin lance un appel à une « Primaire des Français », avec son Mouvement Bleu Blanc Zèbre, afin de trouver qui sera et qui incarnerait au mieux le nouveau Président de la République du Pays. Il est évident qu’il ne le voit pas parmi ceux qui, depuis des lustres fanfaronnent dans le désert. Il va même, jusqu’à parler de « l’obsolescence des partis politiques traditionnels … » !
AMBITION GUADELOUPE, sans moyens aucun, a su mobiliser le peuple guadeloupéen car sa révolte aussi, est d’abord citoyenne, pour la prise de conscience et la participation du peuple à la gestion des affaires de la Cité.
Avant d’autres,  avant beaucoup d’autres, nous l’avions dit : notre regard est avant-gardiste, anticipateur et révolutionnaire par rapport à l’immobilisme intellectuel et politique qui s’enracine.
Le Citoyen doit, de plus en plus, être acteur dans le monde où il vit. L’époque du professionnalisme politique est révolue !
Il nous faut créer un autre monde – il nous faut ouvrir de nouvelles portes dans le but d’aboutir vers un équilibre nouveau.
Le Capitalisme « sauvage » a enrichi encore davantage les riches, au mépris de toute justice, où on voit s’agrandir la masse des laissés pour compte, où même la classe moyenne peine à maintenir le statut qui était le sien.
          L’ascenseur social ne joue plus son rôle depuis belle lurette. Le fonctionnement du monopole a crée une classe de nantis qui se substitue à l’Etat – ils sont devenus un Etat dans l’Etat – et lorsqu’hier quelqu’un disait « notre ennemie est la finance », il dénonçait autre chose qu’une vérité cruciale. Mais, « il » n’a pas eu le courage de ses propres mots.
Le BTP se trouve dans un grand état de délabrement et les quatre DOM lancent le « même » cri d’alarme. Lorsqu’on entend le Responsable de la Sécurité Sociale dire que plus de 3500 Entreprises (en Guadeloupe) devraient être déjà fermées pour cause de non versement des cotisations sociales, nous avons froid dans le dos.
Nous avertissons solennellement les Autorités face à cette situation intenable et explosive.
Non seulement la commande publique ne fonctionne plus mais ce qui a été fait et réalisé, demeure encore en souffrance de règlement.
Le temps de la réalisation et le temps où il faut acquitter les factures sont deux mondes ! Le Président Chalus affirmait récemment qu’il restait encore plus de 4000 000€ à verser pour solder la facture du Mémorial ACTe. Ceci explique cela !
Chers Amis, le temps  de la MOBILISATION a sonné – le peuple souverain ne doit plus accepter d’être dirigé par des incompétents – il est temps d’être réaliste et responsable en faisant savoir notre mécontentement, mais aussi, surtout mobilisons-nous lors des échéances électorales à venir pour sanctionner ceux qui ont failli.
La Guadeloupe ne peut plus se payer le « luxe » de l’échec. La nouvelle génération qui nous regarde n’acceptera pas qu’on lui vole pour la énième fois sa part de bonheur !

Bernard LECLAIRE
Président Ambition Guadeloupe.