Accéder au contenu principal

Nous sommes tous Palestiniens !

Nous sommes tous Palestiniens !


« LÂCHETÉ. Tout intellectuel ou artiste "domien" qui ne dénonce pas le génocide qui se déroule en ce moment à Gaza, parce qu'il/elle a une peur bleue de se voir qualifier d'antisémite est UN CHIEN ».
Raphael Confiant.




Nous sommes tous Palestiniens !


Pour ma part, je reste dans le droit fil de la réflexion de Confiant. Mais je porterai tout de même quelques nuances.
Il nous rappelle de ne pas faire l’amalgame entre l’antisémitisme et le massacre perpétré à Gaza en ce moment même où nous parlons.
En effet, le peuple israélien n’est pas unanime face à cette boucherie à ciel ouvert, j’en suis convaincu. Mieux encore, beaucoup de Juifs de part le monde se sont rebellés face à l’abject.
Le gouvernement d’Israël est le seul responsable de cette horreur qui frappe de honte immonde ce XXIème siècle. On a l’impression que le Hamas est plus un alibi qu’une réalité menaçante lorsque l’on observe la disproportion des forces en présence et surtout les dégâts occasionnés essentiellement sur le Peuple Palestinien.
On peut aisément supposer que cette guerre faisait déjà l’objet d’un plan méticuleusement mis en application. Et je suis loin d’imaginer que ce conflit puisse trouver rapidement ou même dans les mois  à venir une solution juste et durable.  
L’écrivain marie-galantais que je suis ne peut rester insensible à la douleur de ce peuple.
  Je ne suis pas pour autant antisémite ou pro ceci ou cela ! Cela fait des lustres que je ne m’enthousiasme plus de l’espèce humaine ! Mon jugement est avant tout humain, il demeure en phase totale avec ma conscience et ma philanthropie.
Par contre, partout où l’homme se conduira comme un vil primate alors je serai face à lui pour combattre sa bassesse et son ignominie.
 Tous les Juifs ne sont pas des spoliateurs.  Tous les musulmans ne sont pas des fanatiques.  Ainsi, les Français ne sont pas tous des esclavagistes ou des racistes forcenés !
Faire le panachage de tout et de rien est un signe de décadence ou même de mauvaise santé mentale, perverse et grave pour l’élévation de l’humanité.
Confiant nous invite, tous Domiens que nous sommes, conscients de notre histoire tragique, de la barbarie des êtres, à dénoncer alors l’injustice et le génocide qui sévissent à Gaza sans pour cela que nous ayons la peur au ventre d’être catalogués de sinistres antisémites. Il ne s’agit pas là, il ne s’agit plus, de faire un « migan » dans une société où le bien et le mal sont devenus des monstres siamois de moins en moins distinguables ! Les faux prophètes, les sophistes, les quimboiseurs …de partout font légion dans ce monde ici-bas pour camoufler et obscurcir le bon sens et l’esprit fraternel. La raison au-delà des ténèbres doit tout de même triompher !
L’heure est d’abord à l’urgence. Des enfants sont tous les jours assassinés gratuitement à la barbe d’un monde spectateur. Des Nations, jusqu’à pas très longtemps, pour des raisons moins évidentes encore se sont soulevées en gendarme du monde pour porter une civilisation du chaos et de la désolation !
Nous ne comprenons pas aujourd’hui le laisser faire qui s’installe à moins que tout cela fasse bien sûr partie du plan et d’une immense mascarade fielleusement orchestrée !
Nous, petits fils d’esclaves,  avons la responsabilité de dénoncer les crimes et tous les crimes qui minent sauvagement notre monde d’aujourd’hui !  Nous avons notre mot à dire sachant pertinemment qu’aucun pays ne détient plus le monopole de la vérité. 
N’ayons pas peur de nous opposer au  gouvernement d’Israël qui s’acharne sur de pauvres civils en Palestine, sous peine que notre prise de position soit interprétée comme une forme primaire d’antisémitisme.
Ne pas crier halte à la barbarie serait exactement comme signer à deux mains d’en faire définitivement partie !

                               Extrait : Sortir du Macadam

…Il viendra un jour
Le temps inévitable
De toutes les réparations ici-bas !
Voyez-vous
L’Histoire certes oublie
Elle a toujours été
Une vieille femme récalcitrante
Aux oreilles rétrécies
Et à la mémoire trouée…
Mais les cicatrices du Monde
Finissent toujours
Par révéler enfin
La profondeur ésotérique
Et la provenance de leurs blessures
Gare à toi alors
Le jour où je viendrai
Te réclamer les comptes
 De ton abomination !


BL.




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !

                              Lettre Ouverte à Maryse ETZOL ! 



                         Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !
Aurions-nous le droit d’adopter la posture des trois singes ?
Mon souhait le plus grand serait que l’on s’attaque d’abord au désenclavement de cette île, en réclamant à l’Etat d’établir une   « continuité territoriale » tangible par la mise en place d’un réseau aérien adapté ainsi qu’un projet maritime digne de ce nom, pour faciliter tous déplacements.
Comment parler de développement touristique sans cette mobilité évidente et indispensable ?
Pourquoi ne pas parler d’Internationalisation de l’Aéroport des Basses ?
Pourquoi ne pas envisager la double opportunité pour le Port de Folle-Anse en réaménageant sa structure certes, à vocation sucrière mais aussi touristique, afin de recevoir à quai les paquebots de croisières. (1 ou 2€ par passager pour la Commune).
Pourquoi ne pas poursuivre l’aménagement du Port de Grand-Bourg et sortir de cet enrochement définitif ? Le jour o…

HOMMAGE A ERIC FONTES

HOMMAGE A ERIC FONTES
Hommage à ERIC FONTES         G/B le, 29/07/2017
POUR ERIC …
La mort n’est que chair Les gens viennent et traversent Le cercle  qui toujours se régénère L'instant d'une porte ouverte Sur l’extralucide Certains par l'esprit à jamais demeurent Mon ami, notre ami Parent, frère … Qui subrepticement nous a tourné le dos Pour le temps du non-temps Pour le temps de tous les temps Mais Ici-bas  parmi nous L'artiste est présent Présent Dans toute sa dimension musicale Spirituelle et ésotérique S'il existe bien un présent-continu Digne d'un commencement d'éternité   Alors  Cet art  immuable et intemporel Est bien notre Eric de l'allée des Poiriers Notre cher Eric Silex conscient au sourire délicat Un être aux contours de sens et du sens Incompris parfois  dans son acuité du vivant Toujours à frôler le nirvana

Le créole est-il une langue en exil ? L'exemple de Marie-Galante" !

Le, 27/10/2013

À l'occasion de la JOURNÉE INTERNATIONALE DU CRÉOLE, dimanche 27 octobre, « Tous créoles » présente une conférence de Bernard Leclaire sur le thème :
"Le créole est-il une langue en exil dans son propre chez soi ? L'exemple de Marie-Galante" !
        Rendez-vousà la distillerie Trois-Rivières (Sainte-Luce, Martinique).

                                                   ***
"Le créole est-il une langue en exil dans son propre chez soi ?     Non… ! L'exemple de Marie-Galante" !

Avant de commencer cette intervention, je dois vous avouer que je l’aborde  dans l’esprit d’un échange fraternel, d’autant plus que lorsque je suis en Martinique je me sens chez moi. Avant d’aller plus loin néanmoins, permettez-moi de remercier les organisateurs de cette manifestation. D’abord « Tous Créoles » qui fait un travail remarquable et remarqué sur notre « créolitude » ainsi que mon Éditeur, Monsieur Jean Benoît Desnel, qui, dès nos premières rencontres, a cru…