Accéder au contenu principal

AVIS AU FUTUR MAIRE DE GRAND- BOURG !

AVIS 
AU FUTUR MAIRE DE GRAND- BOURG !

Grand-Bourg
Ma ville
Mais qu’ont-ils fait de toi ?



      Bien plus qu'un simple exercice comptable, il faut que nos hommes politiques fassent preuve de plus d'imagination pour trouver des solutions porteuses et efficientes. Marie-Galante ne peut pas et ne doit pas vivre en vase clos dans un monde où les frontières s'abolissent de plus en plus, où les moyens de communications les plus sophistiqués dominent  et conditionnent l’existence de tout un chacun...
 
       Une vraie politique doit pouvoir proposer aux Marie Galantais un avenir qui tienne compte de la conjoncture mondiale. Le "génocide par substitution" auquel on assiste depuis quelque temps est effrayant. Mais aussi très révélateur. Il permet de mettre en lumière une problématique vitale à l’intérieure de laquelle doit s’inscrire un vrai PROJET politique. 

      La question qui sous-tend cette problématique : Comment se fait-il que d'autres sont prêts à tout sacrifier pour investir à Marie Galante (une île qu'ils regardent comme une terre riche de promesses !) or « les enfants du pays » soient incapables, dans leur immense majorité, de concevoir une existence stable sur leur propre caillou, « la lombrik a-yo téré » ? 

      Il faut sortir de la politicaillerie qui a prévalu pendant si longtemps à Marie-Galante (dans un infâme imbroglio de querelles de personnes et de luttes fratricides) et penser enfin une politique autour de problématiques sérieuses et adultes.

      C'est l'occasion ultime pour l'île de s’affranchir de ces dissensions fratricides et stériles, de ces exhibitions de « majors de quartier » qui ont en somme suicidé cette Île. Suicidé ? Non pas… tant qu’il y a vie… mais alors, il va falloir faire vite, très vite !

Pour l’instant, j’entends toutes les doléances et elles sont fondées, mais où sont alors les « perspectives de demain » qui referont la gloire de notre noble Cité ?

Cette île a perdu plus de 5000 habitants sur les 15 dernières années ?
Cette perte est tristement historique et c’est là, véritablement la preuve par neuf que les politicards actuels n’ont pas voulu ou n’ont pas su sauver le soldat Marie-Galante, le laissant plus que jamais s’enliser dans la médiocrité, le désespoir et le vide.

Le bilan est désastreux et ça tout le monde le sait, tout le monde le voit, tout le monde le vit, mais attention à ne pas vouloir bâtir un édifice sur un terrain déjà miné ! Attention à ne pas vouloir reconstruire un temple là, où les fondations sont déjà pourries ! Il va falloir fonder d’autres bases, plus modernes et plus consensuelles afin de mettre en application les nouvelles données de la réussite de demain !
Les derniers courageux de l’île qui y résident veulent savoir comment continuer à y demeurer et ceux qui veulent revenir souhaitent d’urgence entendre quels sont les nouveaux facteurs intelligents qui leurs permettront  d’amorcer un éventuel retour ?

Nos médecines « an tan lontan » basées sur l’empirisme nous ramènent tous, cinquante ans en retard et manifestement au lieu de progresser nous avons considérablement régressé.
Le discours politique pour cette île ne passera pas et ne passera plus par le choix d’un homme pour un autre, au risque d’une abstention massive par le désaveu généralisé.  La population marie-galantaise s’attend à un discours « révolutionnant » à défaut d’être révolutionnaire ! Cette nouvelle donne est aujourd’hui espérée et attendue !  Tous les Marie-Galantais d’ici ou d’ailleurs ont les yeux rivets sur l’espoir annonciateur des temps nouveaux !
Il faudra au contraire mobiliser toutes les forces vives afin de repenser demain pour sortir le Pays de cette léthargie funeste.

Cette bataille électorale se gagnera essentiellement sur un programme digne de ce nom, en mettant l’accent sur : l’AUDACE, l’ENGAGEMENT, la PERSPICACITÉ, l’ACTION et l’IMAGINATION!                                                              
Les temps urgent ! Nous ne rajeunissons pas ! Il faut inventer un avenir réaliste, crédible et prometteur pour Marie-Galante !... 

Pour l’instant nous sommes hélas, dans l’expectative !   

B. Leclaire

GB le, 14/12/13.





 

       

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !

                              Lettre Ouverte à Maryse ETZOL ! 



                         Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !
Aurions-nous le droit d’adopter la posture des trois singes ?
Mon souhait le plus grand serait que l’on s’attaque d’abord au désenclavement de cette île, en réclamant à l’Etat d’établir une   « continuité territoriale » tangible par la mise en place d’un réseau aérien adapté ainsi qu’un projet maritime digne de ce nom, pour faciliter tous déplacements.
Comment parler de développement touristique sans cette mobilité évidente et indispensable ?
Pourquoi ne pas parler d’Internationalisation de l’Aéroport des Basses ?
Pourquoi ne pas envisager la double opportunité pour le Port de Folle-Anse en réaménageant sa structure certes, à vocation sucrière mais aussi touristique, afin de recevoir à quai les paquebots de croisières. (1 ou 2€ par passager pour la Commune).
Pourquoi ne pas poursuivre l’aménagement du Port de Grand-Bourg et sortir de cet enrochement définitif ? Le jour o…

Sacrilège de sacrilège ! Alexis Leger, dit Saint-John Perse !

Alexis Leger, dit Saint-John Perse Né le 31 mai 1887 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe Mort le 20 septembre 1975 à Hyères dans le Var Poète, écrivain et diplomate Guadeloupéen Lauréat du prix Nobel de littérature Sacrilège de sacrilège ! Alexis Leger, dit Saint-John Perse
« Innombrables sont nos voies, et nos demeures incertaines »
Sacrilège de sacrilège Ils m’ont tué Que voilà une deuxième fois Anéanti Dans ma chair Dans mon cœur Dans mon être Décapité Et assassiné   Sur l’autel de l’oubli - de la honte Du déshonneur De l’ignorance Ce 23 septembre  2017 La Maison de mon enfance 54 rue Achille René Boisneuf Dans ma ville d’art et d’histoire A Pointe-A-Pitre Juste quelques heures Après le passage de Maria Comme quoi Le désastre pas suffisamment horrible Alors L’on décida l’estocade portée De ce qui fut moi Et le tout Pays Guadeloupe A coup de bulldozer A coup de concasseur A coup d’idiotie oui … Ils ont ratiboisé mon enfance Ma vie Mon histoire Mais leur enfance Mais leur vie Mais leur histoire    A tous ceux qui  Sa…

HOMMAGE A ERIC FONTES

  HOMMAGE A ERIC FONTES
                                                        Hommage à ERIC FONTES                                                                 G/B le, 29/07/2017
POUR ERIC …
La mort n’est que chair Les gens viennent et traversent Le cercle  qui toujours se régénère L'instant d'une porte ouverte Sur l’extralucide Certains par l'esprit à jamais demeurent Mon ami, notre ami Parent, frère … Qui subrepticement nous a tourné le dos Pour le temps du non-temps Pour le temps de tous les temps Mais Ici-bas  parmi nous L'artiste est présent Présent Dans toute sa dimension musicale Spirituelle et ésotérique S'il existe bien un présent-continu Digne d'un commencement d'éternité   Alors  Cet art  immuable et intemporel Est bien notre Eric de l'allée des Poiriers Notre cher Eric Silex conscient au sourire délicat Un être aux contours de sens et du sens Incompris parfois  dans son acuité du vivant