Accéder au contenu principal

AVIS AU FUTUR MAIRE DE GRAND- BOURG !

AVIS 
AU FUTUR MAIRE DE GRAND- BOURG !

Grand-Bourg
Ma ville
Mais qu’ont-ils fait de toi ?



      Bien plus qu'un simple exercice comptable, il faut que nos hommes politiques fassent preuve de plus d'imagination pour trouver des solutions porteuses et efficientes. Marie-Galante ne peut pas et ne doit pas vivre en vase clos dans un monde où les frontières s'abolissent de plus en plus, où les moyens de communications les plus sophistiqués dominent  et conditionnent l’existence de tout un chacun...
 
       Une vraie politique doit pouvoir proposer aux Marie Galantais un avenir qui tienne compte de la conjoncture mondiale. Le "génocide par substitution" auquel on assiste depuis quelque temps est effrayant. Mais aussi très révélateur. Il permet de mettre en lumière une problématique vitale à l’intérieure de laquelle doit s’inscrire un vrai PROJET politique. 

      La question qui sous-tend cette problématique : Comment se fait-il que d'autres sont prêts à tout sacrifier pour investir à Marie Galante (une île qu'ils regardent comme une terre riche de promesses !) or « les enfants du pays » soient incapables, dans leur immense majorité, de concevoir une existence stable sur leur propre caillou, « la lombrik a-yo téré » ? 

      Il faut sortir de la politicaillerie qui a prévalu pendant si longtemps à Marie-Galante (dans un infâme imbroglio de querelles de personnes et de luttes fratricides) et penser enfin une politique autour de problématiques sérieuses et adultes.

      C'est l'occasion ultime pour l'île de s’affranchir de ces dissensions fratricides et stériles, de ces exhibitions de « majors de quartier » qui ont en somme suicidé cette Île. Suicidé ? Non pas… tant qu’il y a vie… mais alors, il va falloir faire vite, très vite !

Pour l’instant, j’entends toutes les doléances et elles sont fondées, mais où sont alors les « perspectives de demain » qui referont la gloire de notre noble Cité ?

Cette île a perdu plus de 5000 habitants sur les 15 dernières années ?
Cette perte est tristement historique et c’est là, véritablement la preuve par neuf que les politicards actuels n’ont pas voulu ou n’ont pas su sauver le soldat Marie-Galante, le laissant plus que jamais s’enliser dans la médiocrité, le désespoir et le vide.

Le bilan est désastreux et ça tout le monde le sait, tout le monde le voit, tout le monde le vit, mais attention à ne pas vouloir bâtir un édifice sur un terrain déjà miné ! Attention à ne pas vouloir reconstruire un temple là, où les fondations sont déjà pourries ! Il va falloir fonder d’autres bases, plus modernes et plus consensuelles afin de mettre en application les nouvelles données de la réussite de demain !
Les derniers courageux de l’île qui y résident veulent savoir comment continuer à y demeurer et ceux qui veulent revenir souhaitent d’urgence entendre quels sont les nouveaux facteurs intelligents qui leurs permettront  d’amorcer un éventuel retour ?

Nos médecines « an tan lontan » basées sur l’empirisme nous ramènent tous, cinquante ans en retard et manifestement au lieu de progresser nous avons considérablement régressé.
Le discours politique pour cette île ne passera pas et ne passera plus par le choix d’un homme pour un autre, au risque d’une abstention massive par le désaveu généralisé.  La population marie-galantaise s’attend à un discours « révolutionnant » à défaut d’être révolutionnaire ! Cette nouvelle donne est aujourd’hui espérée et attendue !  Tous les Marie-Galantais d’ici ou d’ailleurs ont les yeux rivets sur l’espoir annonciateur des temps nouveaux !
Il faudra au contraire mobiliser toutes les forces vives afin de repenser demain pour sortir le Pays de cette léthargie funeste.

Cette bataille électorale se gagnera essentiellement sur un programme digne de ce nom, en mettant l’accent sur : l’AUDACE, l’ENGAGEMENT, la PERSPICACITÉ, l’ACTION et l’IMAGINATION!                                                              
Les temps urgent ! Nous ne rajeunissons pas ! Il faut inventer un avenir réaliste, crédible et prometteur pour Marie-Galante !... 

Pour l’instant nous sommes hélas, dans l’expectative !   

B. Leclaire

GB le, 14/12/13.





 

       

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

POUR GUY HAMOT

POUR GUY HAMOT  



  Pour Guy Hamot


Attristé et consterné d'apprendre le décès de notre ami et parent Guy Hamot. Courage à toute la famille - il s'agit-là d'un deuil à l'échelle de l'île et que chacun se pose la question de sa responsabilité au sujet de l'éducation de sa progéniture ? Il serait temps que le miroir de la conscience puisse s'imposer face à certains visages ! BL.
Si vous saviez !
Voilà que le Pays S’invite aussi A la cuvée du diable !
Ton âme partie à la « valtowi » Ton histoire jetée Aux orties pilées Des sacrifices sataniques Ton avenir liquéfié Dans une mare de sang Du lugubre et Du pathologique collectif !
Au nom de celui Qui était De celui Qui est Et De celui qui Toujours sera …
Soyez donc maudits Jusqu’à La septième génération Pour avoir souillé Marie la Galante Marie la Gracieuse Marie la mère-Afrique des Caraïbes
Mon île, île monde Mon île, île hostie universelle
N’avez-vous jamais lu Camille Rousseau Guy Tirolien Alain Vérin Max Ripon Eloi Chasselas Jacques Portécop Ou vot…

Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !

                              Lettre Ouverte à Maryse ETZOL ! 



                         Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !
Aurions-nous le droit d’adopter la posture des trois singes ?
Mon souhait le plus grand serait que l’on s’attaque d’abord au désenclavement de cette île, en réclamant à l’Etat d’établir une   « continuité territoriale » tangible par la mise en place d’un réseau aérien adapté ainsi qu’un projet maritime digne de ce nom, pour faciliter tous déplacements.
Comment parler de développement touristique sans cette mobilité évidente et indispensable ?
Pourquoi ne pas parler d’Internationalisation de l’Aéroport des Basses ?
Pourquoi ne pas envisager la double opportunité pour le Port de Folle-Anse en réaménageant sa structure certes, à vocation sucrière mais aussi touristique, afin de recevoir à quai les paquebots de croisières. (1 ou 2€ par passager pour la Commune).
Pourquoi ne pas poursuivre l’aménagement du Port de Grand-Bourg et sortir de cet enrochement définitif ? Le jour o…

Le créole est-il une langue en exil ? L'exemple de Marie-Galante" !

Le, 27/10/2013

À l'occasion de la JOURNÉE INTERNATIONALE DU CRÉOLE, dimanche 27 octobre, « Tous créoles » présente une conférence de Bernard Leclaire sur le thème :
"Le créole est-il une langue en exil dans son propre chez soi ? L'exemple de Marie-Galante" !
        Rendez-vousà la distillerie Trois-Rivières (Sainte-Luce, Martinique).

                                                   ***
"Le créole est-il une langue en exil dans son propre chez soi ?     Non… ! L'exemple de Marie-Galante" !

Avant de commencer cette intervention, je dois vous avouer que je l’aborde  dans l’esprit d’un échange fraternel, d’autant plus que lorsque je suis en Martinique je me sens chez moi. Avant d’aller plus loin néanmoins, permettez-moi de remercier les organisateurs de cette manifestation. D’abord « Tous Créoles » qui fait un travail remarquable et remarqué sur notre « créolitude » ainsi que mon Éditeur, Monsieur Jean Benoît Desnel, qui, dès nos premières rencontres, a cru…