Accéder au contenu principal

Pour notre inoubliable Père SURGAND

Pour notre inoubliable

Père SURGAND


Pour notre inoubliable
Père SURGAND

Tu es venu sur cette île enchanteresse
Nommée Marie-Galante
Et le peuple marie-galantais
T’a accueilli  bras ouverts
Sensible qu’il était
A cette flamme au fond de tes yeux
 Celle
Qui te donnait le regard pétillant
Dans une âme  rayonnante d’humanité
Ton accent alsacien
Très vite avait épousé
La langue vernaculaire, le créole
Oh que oui,
Tu es devenu
Un Marie-Galantais à part entière
A force d’aimer
L’authenticité
De l’île et de ses gens
Celle
De son visage sans masque… !
Dans chaque famille
Tu étais à ton aise
Et tu étais chez toi
A la fois Père,
Frère, ami et confident
Sur toute âme blessée
Tu avais l’art et la manière
Pour apposer l’onguent d’une parole apaisante
Toujours tu savais trouver
Le mot lumière
Le mot saint
L’évangélique parole
Qui rendrait
Le réel supportable
Et la vie acceptable malgré ses écueils
« Mon Père, »
Tu t’en es allé certes
Tout là-haut
Mais aucune surprise pour toi en Christ ne t’attend
Depuis longtemps, longtemps,
Ton cœur toujours en osmose attendait !...
Le Chrétien n’est jamais
En retard sur son propre destin
Car sinon
A quoi serviraient nos prières ?
C’était-là, ton credo !
Au nom de mon île
Au nom
De cette île fraternelle
De ce Peuple ému par ton Grand Départ,
Nous tressons
Mille bouquets de prières autour de ton nom
« PÈRE BLAISE SURGAND ! »
À jamais dans nos Mémoires
Tu resteras
Et
Viendra le jour où
Tous ensemble
Nous boirons de nouveau
Le vin de la vie éternelle
De notre église
L’église Notre Dame de Grand Bourg
Marie-Galante t’embrasse
Et te demande
De continuer d’où tu es
De prier
Pour tous les Enfants de la Terre.
Le Monde  plus que jamais
A un grand besoin de cette  force spirituelle
Qui était et reste
Le fondement de ton être
Et l’essence même de ta personne
Tu fus
Et tu demeureras
Un modèle
De foi, de vertu et de spiritualité.

Paix à ton âme !

Bernard LECLAIRE ( fils marie-galantais ancien clergé) ainsi que toute la famille LECLAIRE, remercient le Père SURGAND d’avoir un jour de l’année 1966, sauvé  leur père des flammes d’un terrible incendie.

Grand-Bourg le, 05/01/2017

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !

                              Lettre Ouverte à Maryse ETZOL ! 



                         Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !
Aurions-nous le droit d’adopter la posture des trois singes ?
Mon souhait le plus grand serait que l’on s’attaque d’abord au désenclavement de cette île, en réclamant à l’Etat d’établir une   « continuité territoriale » tangible par la mise en place d’un réseau aérien adapté ainsi qu’un projet maritime digne de ce nom, pour faciliter tous déplacements.
Comment parler de développement touristique sans cette mobilité évidente et indispensable ?
Pourquoi ne pas parler d’Internationalisation de l’Aéroport des Basses ?
Pourquoi ne pas envisager la double opportunité pour le Port de Folle-Anse en réaménageant sa structure certes, à vocation sucrière mais aussi touristique, afin de recevoir à quai les paquebots de croisières. (1 ou 2€ par passager pour la Commune).
Pourquoi ne pas poursuivre l’aménagement du Port de Grand-Bourg et sortir de cet enrochement définitif ? Le jour o…

Sacrilège de sacrilège ! Alexis Leger, dit Saint-John Perse !

Alexis Leger, dit Saint-John Perse Né le 31 mai 1887 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe Mort le 20 septembre 1975 à Hyères dans le Var Poète, écrivain et diplomate Guadeloupéen Lauréat du prix Nobel de littérature Sacrilège de sacrilège ! Alexis Leger, dit Saint-John Perse
« Innombrables sont nos voies, et nos demeures incertaines »
Sacrilège de sacrilège Ils m’ont tué Que voilà une deuxième fois Anéanti Dans ma chair Dans mon cœur Dans mon être Décapité Et assassiné   Sur l’autel de l’oubli - de la honte Du déshonneur De l’ignorance Ce 23 septembre  2017 La Maison de mon enfance 54 rue Achille René Boisneuf Dans ma ville d’art et d’histoire A Pointe-A-Pitre Juste quelques heures Après le passage de Maria Comme quoi Le désastre pas suffisamment horrible Alors L’on décida l’estocade portée De ce qui fut moi Et le tout Pays Guadeloupe A coup de bulldozer A coup de concasseur A coup d’idiotie oui … Ils ont ratiboisé mon enfance Ma vie Mon histoire Mais leur enfance Mais leur vie Mais leur histoire    A tous ceux qui  Sa…

HOMMAGE A ERIC FONTES

  HOMMAGE A ERIC FONTES
                                                        Hommage à ERIC FONTES                                                                 G/B le, 29/07/2017
POUR ERIC …
La mort n’est que chair Les gens viennent et traversent Le cercle  qui toujours se régénère L'instant d'une porte ouverte Sur l’extralucide Certains par l'esprit à jamais demeurent Mon ami, notre ami Parent, frère … Qui subrepticement nous a tourné le dos Pour le temps du non-temps Pour le temps de tous les temps Mais Ici-bas  parmi nous L'artiste est présent Présent Dans toute sa dimension musicale Spirituelle et ésotérique S'il existe bien un présent-continu Digne d'un commencement d'éternité   Alors  Cet art  immuable et intemporel Est bien notre Eric de l'allée des Poiriers Notre cher Eric Silex conscient au sourire délicat Un être aux contours de sens et du sens Incompris parfois  dans son acuité du vivant