Accéder au contenu principal

Vérité, vérité, rien que la vérité et toute la vérité ! (suite à notre Conférence de Presse avec les Gérants de Stations-service du 10/03/2015.







Vérité, vérité, rien que la vérité et toute la vérité ! 

Suite à notre Conférence de Presse avec les Gérants de Stations-service du : 10/03/2015. 
 

      Il est temps que la transparence triomphe dans le débat de ce pays - on ne communique plus, or le Guadeloupéen souhaite se faire une opinion objective et juste sur les maux qui rongent son quotidien. Tout semble alors trouble et voilé !

  La même stratégie et  la même tragédie persistent dans tous les domaines importants de la Guadeloupe.
  Est-ce une triste spécificité ?

  Pour l'Eau, on n'y comprend rien du tout - pour l’Hôpital, s'agissant de la santé, on n'y comprend rien – pour la construction du nouvel Hôpital sur les Abymes, on n’y comprend rien, il n'y aurait même plus de financement  - pour le développement économique des Îles du Sud, on n'y comprend rien - pour l'investissement et le fonctionnement de Trafikera, on n'y comprend rien - pour l'électrification de l'Alliance, on n'y comprend rien - pour les réparations du Pont de la Gabarre, on n'y comprend rien – pour la réparation de la bretelle menant vers Laurissisque, laquelle est tristement fermée depuis plus de quatre ans, on n’y comprend toujours rien -  pour la Continuité Territoriale toujours inappliquée, on n'y comprend rien - pour la gestion du WTC, on n'y comprend rien - pour le Mémorial Acte, idem, on n'y comprend rien - pour l'indépendance de la Presse locale, on n'y comprend rien - pour le Transport Urbain, on n'y comprend rien - pour la réfection des bâtiments de Baimbridge, on n'y comprend rien – pour la gestion des Terres Agricoles, on n’y comprend rien – pour la gestion des provisions de l’Octroi de Mer, on n’y comprend rien... etc. – et bien sûr sur la question de l’Essence, on n’y comprend toujours strictement rien !

 A croire que ce pays se gère dans une opacité volontaire… C’est pour cette raison première qu’Ambition Guadeloupe, qui se veut l’émanation de la société civile, souhaite désormais comprendre et surtout faire comprendre au Peuple Guadeloupéen qui sont véritablement ceux qui se cachent derrière le masque de l’obscurantisme et de la « détransparence » ?

    La problématique du Carburant est un exemple concret et flagrant sur le comment et le pourquoi de la planification de nos échecs répétitifs. Chez nous, à travers un problème, on cherche d’abord à régler des comptes avec autrui, mais le vrai sujet du débat est toujours écarté a fortiori pour lui trouver une éventuelle solution fiable et viable. Il en est de même pour tout le reste. Hélas !

       Dans un pays où règnent le favoritisme – le clientélisme – le népotisme et la subjectivité aveuglante, comment voulez-vous faire avancer les vrais dossiers ?

       Dans un pays où les Politiques en place, depuis des lustres fonctionnent avec un esprit clanique pour une mainmise absolue sur l’émergence de la moindre petite idée contraire sans même être forcément contradictoire !
Comment voulez-vous enfin rentrer dans la modernité du XXIème siècle ?

Il y a là, comme une espèce de malkadi  contagieux du pacha – du petit prince ou du petit dictateur en herbe... qui pense, par la professionnalisation de la Politique, qu’il va installer et instaurer son veto à tous niveaux. L’intérêt collectif est laissé au placard au profit de l'individualisme qui tue l'âme guadeloupéenne. Seul le petit groupe doit respirer et mort aux autres ! Il y aurait là, comme un hymne à une forme du Poutinisme inconscient, morbide  et néfaste !

Personne ne peut et n’a le droit de penser ou même de réfléchir en dehors de cette organisation du pouvoir de l'absolu et de la pensée parfaite.  
       
Ainsi va la Guadeloupe et Ambition Guadeloupe veut, avec détermination et grâce à l’énergie de tous ces Guadeloupéens rebelles, changer un système devenu dès lors suicidaire et anti-progressiste pour la réussite de notre Archipel et de sa jeunesse trop longtemps délaissée dans la souffrance et l’immobilisme.

Les pratiques empiriques et vétustes d'un autre siècle méritent d’être aujourd'hui complètement remisées aux placards des antiquités et remplacées par un nouvel esprit réformateur et novateur, tenant entièrement compte du besoin réel et profond de notre Peuple. Cette noble population qui cherche à affirmer son savoir-faire et son savoir-être dans un monde où nous fûmes déjà trop souvent oubliés par les autres et pour l'être encore, par nous-mêmes !

Ambition Guadeloupe prend le pari de faire la lumière sur tous les grands dossiers afin que les Guadeloupéens puissent voir et comprendre à chaque instant, quelles sont les véritables enjeux qui se dessinent pour leur Avenir ! Le but est de traiter les dossiers avec objectivité, avec clairvoyance, sans parti pris et sans contre-parti aucuns.

Nous ne sommes pas étonnés du refus de participation  du Président de Région à la grande Réunion de Travail prévue le vendredi 12 de ce mois.  Bien sûr, il est question que cette rencontre se déroule avec tous les acteurs du secteur, en plus, face à la Guadeloupe entière puisqu’il est exigé que ce débat soit a priori entièrement filmé par un direct télévisuel pour des raisons de transparence, de bonne tenue pédagogique et de bon entendement  pour l’ensemble des Guadeloupéens.
Ce n’est pas en faisant la poularde que les problèmes seront résolus ! Quand on a des choses à dire, on les dit en face, sans pour cela envoyer les dire ! Surtout, quand on pense détenir la vérité or l’attitude et le comportement traduisent manifestement le contraire ! Alors de grâce, cessons d’insulter l’intelligence des Guadeloupéens en traitant d’un revers de main les questions de fond comme étant a priori « sans fondement » aucun !

Pour ces raisons, nous ne sommes ni de Droite et ni de Gauche ; notre Parti Politique est la Guadeloupe – rien que la Guadeloupe et tout pour la Guadeloupe.
Toutes les solutions défendues seront a priori bonnes pour l’amélioration de la vie des Guadeloupéens et du Pays de Guadeloupe. Nous n'avons pas de chapelle et nous ne roulons ni pour, ni avec quiconque sinon pour et avec l'avancée et le progrès du peuple guadeloupéen.
Merci de comprendre et de conforter notre démarche afin de libérer enfin cette voix vitale de nous-mêmes.

Nous n’avons qu’une ambition : la Guadeloupe !
Qu’un interlocuteur : l’Avenir !
Qu’une loi : la prise en compte des intérêts de tous les Guadeloupéens face à un monde qui ne nous aidera pas si nous ne nous aidons pas nous-mêmes.


Bernard Leclaire.
Secrétaire Général Ambition Guadeloupe.
Grand-Bourg le, 11/03/2015.








Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !

                              Lettre Ouverte à Maryse ETZOL ! 



                         Lettre Ouverte à Maryse ETZOL !
Aurions-nous le droit d’adopter la posture des trois singes ?
Mon souhait le plus grand serait que l’on s’attaque d’abord au désenclavement de cette île, en réclamant à l’Etat d’établir une   « continuité territoriale » tangible par la mise en place d’un réseau aérien adapté ainsi qu’un projet maritime digne de ce nom, pour faciliter tous déplacements.
Comment parler de développement touristique sans cette mobilité évidente et indispensable ?
Pourquoi ne pas parler d’Internationalisation de l’Aéroport des Basses ?
Pourquoi ne pas envisager la double opportunité pour le Port de Folle-Anse en réaménageant sa structure certes, à vocation sucrière mais aussi touristique, afin de recevoir à quai les paquebots de croisières. (1 ou 2€ par passager pour la Commune).
Pourquoi ne pas poursuivre l’aménagement du Port de Grand-Bourg et sortir de cet enrochement définitif ? Le jour o…

HOMMAGE A ERIC FONTES

HOMMAGE A ERIC FONTES
Hommage à ERIC FONTES         G/B le, 29/07/2017
POUR ERIC …
La mort n’est que chair Les gens viennent et traversent Le cercle  qui toujours se régénère L'instant d'une porte ouverte Sur l’extralucide Certains par l'esprit à jamais demeurent Mon ami, notre ami Parent, frère … Qui subrepticement nous a tourné le dos Pour le temps du non-temps Pour le temps de tous les temps Mais Ici-bas  parmi nous L'artiste est présent Présent Dans toute sa dimension musicale Spirituelle et ésotérique S'il existe bien un présent-continu Digne d'un commencement d'éternité   Alors  Cet art  immuable et intemporel Est bien notre Eric de l'allée des Poiriers Notre cher Eric Silex conscient au sourire délicat Un être aux contours de sens et du sens Incompris parfois  dans son acuité du vivant Toujours à frôler le nirvana

Le créole est-il une langue en exil ? L'exemple de Marie-Galante" !

Le, 27/10/2013

À l'occasion de la JOURNÉE INTERNATIONALE DU CRÉOLE, dimanche 27 octobre, « Tous créoles » présente une conférence de Bernard Leclaire sur le thème :
"Le créole est-il une langue en exil dans son propre chez soi ? L'exemple de Marie-Galante" !
        Rendez-vousà la distillerie Trois-Rivières (Sainte-Luce, Martinique).

                                                   ***
"Le créole est-il une langue en exil dans son propre chez soi ?     Non… ! L'exemple de Marie-Galante" !

Avant de commencer cette intervention, je dois vous avouer que je l’aborde  dans l’esprit d’un échange fraternel, d’autant plus que lorsque je suis en Martinique je me sens chez moi. Avant d’aller plus loin néanmoins, permettez-moi de remercier les organisateurs de cette manifestation. D’abord « Tous Créoles » qui fait un travail remarquable et remarqué sur notre « créolitude » ainsi que mon Éditeur, Monsieur Jean Benoît Desnel, qui, dès nos premières rencontres, a cru…